EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE (EAC)

[ Projets artistiques ]

L’Education Artistique et Culturelle (EAC) a pour vocation de rendre l’art et la culture accessibles à un large public et notamment aux jeunes, au sein des établissements scolaires.

À travers les projets EAC, je suis heureuse de pouvoir parler de mon travail, le partager auprès de ces différents publics et ainsi faire tomber les barrières en « démystifiant » l’art, d’une certaine manière ! L’art et la culture ne sont pas que dans les musées, ils sont partout, de même que les artistes ! L’art et à la culture donnent parfois l’impression d’être un peu élitistes, mais quelque soit son âge, son origine sociale ou son niveau d’éducation, tout le monde a (ou devrait) y avoir accès. J’aime participer à la création de ces projets, qui rendent l’art et la culture facilement accessibles, et permettent de développer la sensibilité, la créativité et les sens critique des participants.

PROJET : Nature-Culture « Au fil de l’eau » – Gannat 2023

À l’occasion de la Fête de la nature, coordonnée par la Comcom Saint-Pourçain Sioule Limagne, ce projet a rassemblé autour de la thématique de l’eau la classe de CM1-CM2 de l’école de Marcenat (03) et une classe de 4éme du collège Joseph Hennequin de Gannat. La Classe de 4ème a travaillé avec moi sur la création d’images illustrant le lien eau-nature-humain. La classe de CM a quant à elle travaillé avec Jérôme Hoffman (Braquage Sonore), sur la captation sonore et la mise en musique de nos images. Objectif : une création sonore et visuelle inédite !

Atelier 1

  • Présentation du projet global, de mon matériel et de quelques bases de photographie pour envisager les possibilités de photos
  • Travail de recherche et questionnements : explorer toutes les pistes sur le thème eau-nature-son-humain et comment représenter cela en images.
  • Prendre en compte le fait qu’une autre classe va travailler à mettre des sons sur nos images
  • Transposer ses idées sur papier sous forme de croquis. Représenter son idée de photo de la façon la plus précise possible, avec annotations détaillées, afin de réaliser la photo qui se rapprochera au maximum de l’idée initiale

Atelier 2

  • Sortie en rivière et mise en pratique
  • Profiter avant tout de l’instant et du lieu pour éveiller ses sens et s’approprier l’espace
  • Chacun devait choisir le lieu le plus propice pour réaliser sa photo. Prendre en compte l’agitation de l’eau, la lumière, la pluie ce jour là, le temps imparti, etc…
  • Prendre conscience que réussir la photo parfaite, ou n’importe quel autre projet, peut prendre du temps, nécessiter d’attendre les bonnes conditions et de s’y reprendre en plusieurs fois.

Restitution

  • Le projet a démarré au mois de février 2023 et la restitution a eu lieu au mois de mai 2023, dans le jardin Delarue à Gannat. Les élèves de la classe de 4ème ont présenté leurs 15 photos devant plusieurs classes, accompagnées de la bande sonore créée par la classe de CM de Marcenat.
  • Ils ont aussi investi le Pavillon Delarue pour présenter le « backstage » de l’expo ; les photos qu’ils ont réalisées à la rivière avec leurs téléphones, ainsi que leurs ressentis sur ce projet.
  • Les 15 photos sélectionnées, imprimées sur dibond en 40x60cm, ont été exposées dans le jardin public lors de la restitution, ainsi que le soir à l’occasion de la sieste sonore de Jérôme Hoffman – Braquage Sonore & Cie

Les 15 photos exposées

PROJET : Ateliers sténopés mis en place dans les écoles primaires de Gannat lors des TAP (Temps d’Activités Périscolaire)

Cette initiation au sténopé a été proposée aux élèves de CM1-CM2.

La création de cameras obscuras avec des boites à chaussures leur a permis dans un premier temps de comprendre la façon dont se forme une image, pour mieux appréhender ensuite la manipulation des sténopés. Le fait de voir les images inversées horizontalement et verticalement a particulièrement éveillé leur intérêt ! Chaque élève a fabriqué son propre sténopé, à partir de boites à café ou de boites à glace. Tous ont pu créer leurs propres photos au fil des ateliers, et les développer eux-même.

Pour des enfants de cette génération, qui ne connaissent que le numérique, l’effet est assez magique de réussir à faire des photos, même des selfies, avec de simples boites de conserves. C’est une activité idéale également pour entraîner le sens de l’observation, la patience, la concentration et la ténacité. Car même si la technique est simple, réussir ses photos demande de respecter bon nombre de règles, et de prendre en compte notamment le cadre, la lumière et ses variations, le temps de pose, etc…

Vous avez une idée, un projet ?

N’hésitez pas à me contacter pour en discuter !